De Dijon à Daejeon
Le blog de mon séjour dans une université coréenne

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

Actualites
Coree pratique
Cuisine
Culture coreenne
Divers
Ma vie, mon oeuvre
Tourisme en Coree
Tourisme hors de Coree

Sites favoris



Elections présidentielles sud-coréennes du 19 décembre


Mercredi prochain, les Sud-Coréens votent pour élire leur nouveau président de la République. Le Président de la République de Corée est élu pour un mandat de 5 ans non renouvelable. Le scrutin a lieu en un seul tour.

Le Président actuel est Lee Myung-Bak du parti conservateur Saenuri (Parti de la Nouvelle Frontière). C'est l'ancien maire de Seoul. Il est peu apprécié par la jeunesse. Comme Lee Myung-Bak ne peut pas se représenter, la candidate du parti Saenuri est Park Geun-Hye. C'est la fille de Park Chung-Hee qui fut dictateur de Corée du Sud de 1962 à 1979. Contrairement à la plupart des membres du Saenuri dont la côte de popularité est basse (en particulier à cause d'accusations de corruption et de clientélisme), Park Geun-Hye a une très bonne image en Corée du Sud. Cela est dûe au fait que sa mère fut assassinée alors qu'elle était très jeune, et qu'elle a fait face à l'épreuve avec dignité. Les médias et les Coréens considèrent souvent qu'elle a bien tenu son rôle (uniquement représentatif) de "Première Dame de Corée" à cette époque. Elle a aussi dû faire face à l'assassinat de son père (commandité par Kim Jae-Kyu, directeur de la KCIA - la CIA locale - et accessoirement son meilleur ami) en 1979. Elle a réussi à s'imposer au sein de son parti lors des primaires, et a permis à celui-ci de remporter les élections législatives d'avril 2012, alors que les médias donnait le parti d'opposition PDU gagnant. Sa ligne politique est plus sociale que le reste du parti. 

 

 

 

Son principal opposant est Moon Jae-In, du parti PDU (Parti Démocrate unifié). C'est un avocat renommé qui a notamment travaillé pour le Comité des Droits de l'Homme de Busan (2nde ville de Corée du Sud). Il est actuellement député de Busan. Son programme est socialiste, pronant notamment un meilleur système social, la lutte contre les abus des grandes compagnies (Samsung,...),, plus d'égalité entre les sexes, et la reprise des relations économiques avec la Corée du Nord.

 

 


Pendant longtemps, il y a eu un troisième candidat important dans cette campagne: Ahn Cheol-Soo. C'est l'actuel doyen de SNU (Seoul National University), la plus prestigieuse université coréenne. Il jouissait d'une image très positive, notamment auprès des jeunes coréens. En particulier car il n'appartient à aucun parti, ce qui fait qu'il n'est l'objet d'aucune suspicion de corruption (contrairement à beaucoup de dirigeants ici, la Corée du Sud étant le pire pays de l'OCDE en termes de corruption). Il a abandonné la course à la présidence de la République de Corée récemment, pour permettre à Moon Jae-In, dont le programme est similaire au sien, d'avoir plus de chances de l'emporter.

 

En comptant les petits candidats, il y a en tout 7 candidats à cette élections. Park Geun-Hye est en tête des sondages.


Publié à 13:04, le 12/12/2012,
Mots clefs :
<- Page précédente