De Dijon à Daejeon
Le blog de mon séjour dans une université coréenne

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

Actualites
Coree pratique
Cuisine
Culture coreenne
Divers
Ma vie, mon oeuvre
Tourisme en Coree
Tourisme hors de Coree

Sites favoris



Sejong le Grand, roi de Corée

 

Aujourd'hui, c'est le 9 octobre et le 9 octobre, c'est le Jour du Hangeul! Le Hangeul (한글, écrit en hangeul) est le nom de l'alphabet coréen. Il n'est utilisé que dans ce pays. Le hangeul a été inventé par Sejong le Grand, probablement le personnage historique le plus important de Corée du Sud.

 


Le hangeul, pour moi, c'est du chinois

Oui, quand on ne connait pas, à première vue, le hangeul ressemble à des idéogrammes chinois. Alors que c'est le contraire! En fait, le hangeul est un alphabet comme l'alphabet latin que nous utilisons. Contrairement aux idéogrammes qui représentent des mots, les caractères hangeul représentent des sons. Il y a des consonne: ㄱ, ㄴ, ㄷ, ㄹ, ㅁ, ㅂ, ㅅ, ... et des voyelles: ㅏㅡㅣㅓㅜ (a-e-i-o-ou). Il y a quelques subtibilités comme les consonnes doubles ( ㄸ ou ㄲ par exemple) ou les voyelles doubles (ㅐ ou ㅕ par exemple) mais dans l'ensemble, rien de bien sorcier. De plus, à part quelques exception, toutes les lettres se prononcent de manière unique; et les exceptions sont très simples!

L'impression d'idéogramme vient du fait que les consonnes sont systématiquement groupées par groupes de deux ou trois lettres: consonne-voyelle ou consonne-voyelle-consonne. Par exemple, ㄴ(n) et ㅏ(a) donnent 나 (na). Un peu comme dans les noms japonais où l'alternance consonne-voyelle est très marquée: Tanaka, Hitomi,etc... En  coréen, il y a une petite subtilité supplémentaire: il existe une consonne qui ne correspond à aucun son! Elle s'écrit ㅇ et est appelée "le cercle" en coréen. Pour être très précis, elle ne se prononce pas en début de syllabe mais ce prononce "ng" (comme dans "camping") en fin de syllabe. En conséquence, le coréen accorde beaucoup d'importance aux voyelles. Par exemple, 귀여워요 qui signifie "c'est mignon" et se prononce "kui-yo-wo-yo" ne contient qu'une seule consonne! A contrario, les Coréens ont beaucoup de mal à prononcer certains mots occidentaux qui contiennent beaucoup de consonnes, tel que "skirt". En coréen, cela devient 스커트  (Seu-Ko-Teu).

En résumé, l'hangeul est un alphabet, différent du nôtre certes, mais au final très facile à apprendre. Il suffit de quelques jours pour le maîtriser et pouvoir lire phonétiquement le coréen. L'alphabet hangeul est d'ailleurs considéré par les linguistes comme le meilleur alphabet du monde car il est très bien adapté à la prononciationdu coréen. Son style est aussi considéré comme étant très beau du fait de sa simplicité, mais parfois très laid pour la même raison!

 


Calligraphie hangeul

 

 

 

 

 Séjong le Grand et l'invention du Hangeul


L'alphabet hangeul a été inventé vers 1443 par le roi Sejong. En effet, avant son invention, le coréen était écrit en caractère chinois. Cependant, ces caractères sont inadaptés à la prononciation du coréen. Pire, leur difficulté réservait l'écriture à l'élite de la société coréenne, principalement constituée de savants confucéens. Dans le but de favorisés l'éducation du peuple et leur permettre une meilleure compréhension des textes de lois, le roi Séjong décida d'inventer de toutes pièces un nouvel alphabet. Séjong lui-même était un érudit et avait les textes scientifiques les plus importants de son époque. Il s'était aussi entouré des plus grands savants. Cependant, son projet rencontra la plus grande hostilité de la part des savants de l'époque, qui pensait qu'on allait ainsi dévaloriser la culture, ainsi que de l'administration et la cour du royaume, qui craignait que si le peuple avait une meilleure connaissance des lois, cela engendrerait de nombreux plaintes inutiles et apporterait le chaos à la péninsule. La légende raconte que Séjong travailla jour et nuit à son projet dans le plus grand secret. Son projet fut achevé en 1443 et le hangeul remplaça officiellement les hanjas (caractères chinois) dès 1446. Son successeur interdit leur usage en 1504 mais leur utilisation fut rétabli 1894. Leur usage se développa grandement à la fin de la Seconde Guerre Mondiale et permit de réduire considérablement l'illétrisme en Corée.

 

Séjong le grand, la superstar coréenne.


Séjong (1397-1450) est le quatrième roi de la dynastie Joseon. Il régna de 1418 à sa mort. A cette époque, la France était en pleine guerre de Cent ans. Avant l'invention du hangeul, il était déjà considéré comme un très grand savant. On lui doit notamment l'invention du cadran solaire et du pluviomètre. Il améliora aussi les techniques d'impression de son époque.

On le dit aussi très concerné par le bien-être de son peuple. Alors que les Empereurs Chinois et Japonais se considéraient comme étant d'essence divine, Séjong considérait que c'était le peuple qui était du ciel. Il se forceait notamment à ne pas vivre dans le luxe pour être proche du peuple. Il proposa aussi plusieurs réformes de la justice, pour plus d'équité entre ses sujets.

 

 Statue de Sejong
Statue de Séjong, sur la Sejong-Ro, l'une des rues principales de Séoul.

 

Séjong le grand est probablement le personnage historique le plus important de Corée. Il fait la fierté et l'honneur des Coréens. Symboliquement, il marque un détachement avec la culture chinoise (pas facile d'être un petit pays à côté du géant chinois). Dans le nationalisme coréen, très marqué, il joue un rôle similaire à celui de Jeanne d'Arc chez nous. 

Séjong est très présent dans les représentations symboliques de la Nation coréenne. Par exemple, il est représenté sur le billet de 10.000 Wons. Certes, ce billet n'est pas avec la plus forte valeur puisqu'il est battu par le billet de 50.000 Won, mais ce dernier est beaucoup plus rare dans la vie de tous les jours!

 

Billet

 

 
Comme tout personnage historique, il faut se méfier de ce qui constitue la part de légende et la part de réalité. Ma source principale sur Séjong est un livre très élogieux offert par la propriétaire de mon logement. 

 

 

Drama avec Sejong
Séjong est aussi un personnage récurrent de Kdrama historiques

 


Publié à 05:00, le 9/10/2012, dans Culture coreenne, Corée du Sud
Mots clefs :